Actuellement, il y a oeuvres. Pad de navigation Catégories
  
Ce site compile pour vous les avis de blogueurs passionnés.

  
Admin
  Commentaires  

Partenaires

 
marche au super de ViaBloga.

Design
 : Manta Ray

Sur une idée et avec l'énergie de Labosonic 
avec les talents de ses contributeurs.

 
  Favoris  


     
      146 Contributeurs  

    27
    09
    2007

    Cashback - Sean Ellis

    9 chroniques recensées

    Liste des chroniqueurs sur ce sujet :
    , , , , , , , ,

     

    Cashback,

    De

    Avec S. Biggerstaff, E. Fox, S. Evans
    Sortie en salle le 17 janvier 2006
    Acheter Cashback sur Amazon
     

    Synopsis : Ben Willis a perdu le sommeil depuis qu'il a rompu avec sa petite amie Suzy. Pour combler ces huits heures de sommeil envolées, il décide d'aller travailler dans un supermarché. Perdant peu à peu pied avec la réalité il finit par s'imaginer qu'il est capable d'arreter le temps.
    Critique : Cashback est le premier film du photographe anglais Sean Ellis. C'est en fait le prolongement d'un court métrage primé dans de nombreux festivals en 2004. Le photographe a su transformer des oeuvres figées en un long métrage léché à la fois poétique et drôle ...

     

    La lecture des critiques aurait dû me dissuader d'aller voir "Cashback". C'est la photographie de l'affiche et certains plans de la bande-annonce qui m'ont poussé à aller finalement le voir, parce qu'ils me faisaient penser à des scènes de Kubrick, essentiellement de "Shining" et de "Eyes Wide Shut". La vision du film m'a confirmé dans cette impression : une certaine lenteur narrative, l'emploi de grand-angulaires, le goût pour les travelings avant, le recours à la musique classique, ici Bellini et Ravel, tout cela évoque le réalisateur de "Full Metal Jacket" ...
     

    Cashback, cout-métrage nommé à l'oscar en 2004 et aujourd'hui en salle version long-métrage. je n'ai pas vu le court mais je vous le dis de suite, la version longue m'a emballé! Samedi il s'agissait pour moi de faire une pause dans le festival AFCAE /Télérama, refermant la page sur Walk the Line , l'histoire de Johnny Cash et June Carter formidable de passion m'ayant une nouvelle fois enchanté. Bref pause Cashback..et quel bonheur, cette comédie légèrement décalée, en fait suspendre le temps, faire un arrêt sur image pour mieux en saisir la grâce, rien que de très normal...non? ...
     

    Voici un petit film que je voulais voir après avoir vu le court métrage dont il est originaire au Festival des courts métrages présenté il y deux ans je crois aux Buttes Chaumont. On est dans ces moments d'apesanteur ou si l'on sait qu'il ne s'agit pas d'un film de première volée, il y a des moments qui s'incrustent comme sur une bande son, indélébile et instantanés. Humour potache pour certains, conte poétique et romantique pour d'autres, on oscille d'un univers à l'autre en naviguant avec Sean Ellis ...
     

    L'idée du film est très belle. Devenu complètement insomniaque à cause de la rupture de sa bien-aimée Suzy, Ben décide de travailler la nuit dans un petit supermarché de proximité. Et vu l'absence totale d'intérêt de ce boulot, chaque (jeune) employé du magasin cherche à tuer le temps à sa manière. Ben lui est étudiant aux Beaux-arts et peintre dans l'âme. Il découvre un jour qu'il est capable de ralentir ou d'arrêter le temps. Il se met alors à observer ce qui l'entoure, avec un oeil nouveau ...
     

    A l'origine, Cashback est un court métrage nommé aux Oscars en 2006 et lauréat du prix du meilleur court métrage dans douze festivals internationaux. Vous pouvez cliquer ici pour savourer ces 18 minutes de toute beauté, et vous auriez tort de vous en priver... Ensuite, Sean Ellis a mis sur pied un avant et un après. Et le résultat est surprenant, riche d'originalité, de fougue et de culot ...
     

    Cashback, court-métrage primé dans de nombreux festivals ces trois dernières années, se suffisait-il à lui-même ? Efficace, drôle et sexy, il racontait les tribulations d'un jeune londonien embauché de nuit dans une superette Sainsbury's. Insomniaque, il s'y évadait en figeant le temps et les gens pour mieux contempler le monde et la beauté des femmes. De la lumière blanchâtre des néons, de cet espace où il donnait huit heures de son temps, il effeuillait doucement les clientes et les croquait avec un certain talent... Mais en complétant les 17 minutes du court tourné en 2003 pour en faire un long, Sean Ellis ne s'est-il pas trompé ? ...
     

    Attention, film déjanté, et sensible ! Si vous songez avec nostalgie à vos années estudiantines, si vous aimez les films surprenants et drôles, alors ce petit film étrange et envoûtant est fait pour vous. L'histoire démarre tranquillement et on se demande un peu ce que Ben va bien pouvoir nous raconter de plus que sa rupture amoureuse avec son amie Suzy ...
     

    L'ami ManuX, side-kick officiel de Radio Devotionall, m'en avait suffisament parlé pour que je prenne le temps de le regarder. Voici donc la brève critique du film CASHBACK de Sean Ellis qui a remporté le prix CICAE au Festival du Film International de San Sebastian en 2006. Ayant perdu le sommeil suite à sa rupture avec sa compagne, un étudiant trouve un emploi nocturne dans un magasin grande surface. Il y rencontre de drôles d'individus, et durant ces interminables nuits, il rêve d'arrêter la notion de temps et de figer ainsi des gens en situation...Voire même, il y parvient, et commence alors une disgression sur la beauté des formes et des choses ...

    Note : 3.8/5 (12 notes)


    Imprimer   0 commentaire Commenter  
    >>

    Critico-blog cultive les différences de la blogosphère depuis 2006