Actuellement, il y a oeuvres. Pad de navigation Catégories
  
Ce site compile pour vous les avis de blogueurs passionnés.

  
Admin
  Commentaires  

Partenaires

 
marche au super de ViaBloga.

Design
 : Manta Ray

Sur une idée et avec l'énergie de Labosonic 
avec les talents de ses contributeurs.

 

17
04
2008

Astérix aux Jeux Olympiques - Thomas Langmann & Frédéric Forestier

6 chroniques recensées

Liste des chroniqueurs sur ce sujet :
, , , , ,

 

Astérix aux Jeux Olympiques,
De &

Avec C. Cornillac, G. Depardieu, A. Delon
Sortie en salle le 30 Janvier 2008
Astérix aux Jeux Olympiques - Thomas Langmann & Frédéric Forestier
Acheter Astérix aux jeux olympiques sur Amazon
 

Pourquoi pas. Essayons le dernier Astérix ! 1h53 minutes plus tard et après un combat acharné pour sortir du cinéma, me voilà libéré ! Je souffle, je retourne à ma voiture, je rentre. Mais qu’en est-il du film ? Sur le papier, Astérix aux jeux olympiques promet ! Un budget faramineux, des stars à ne plus savoir qu’en faire, une super production TF1. Une histoire sensiblement simple, Alafolix membre du village gaulois s’en va en Grèce pour remporter les jeux olympiques ! La victoire de ces derniers permettant d’obtenir la main de la princesse Irina. Sur la toile, l’impression est différente ...

Lire la suite de la chronique du .
 

Cluny s'est interrogé. Doit-il suivre son intuition, se référer à la B-A affligeante et à la promotion franchouillarde, faire confiance à la critique quasi-unamime qui descend en flammes le troisième opus des aventures cinématographiques du petit héros gaulois-gaulliste, et bouder ce naufrage annoncé ? Ou bien doit-il à ses fidèles lecteurs d'endurer ces 113 minutes pour leur offrir la perception clunysienne de cet objet promotionnel qu'il répugne à appeler un film ? Cluny a choisi, il a accepté de se glisser dans une salle où d'emblée il s'est senti étranger, en l'entendant éclater de rire à la vision de Franck Dubosc en slip kangourou dans la bande-annonce de "Disco" ...

Lire la suite de la chronique de .
 

Ne nous trompons pas, ce film n’est qu’une comédie familiale qui n’a que pour objectif de divertir pendant deux heures... et rapporter un max de fric. Les deux objectifs seront sans doute atteints, car effectivement, on passe un bon moment, on rigole à quelques gags mais force est de constater qu’Astérix aux Jeux Olympiques n’a pas de scénario. L’histoire n’est qu’un déroulement de sketchs et de performances comiques ...

Lire la suite de la chronique de .
 

Synopsis : Le gaulois Alafolix voudrait épouser la princesse grecque Irina mais il a un rival de poids en la personne de Brutus le fils de César. Pour arriver a ses fins il va devoir gagner les jeux olympisques aidé pour cela par Asterix & Obélix.
Critique : Apres avoir poussé son père Claude Berry à produire une premiere adaptation des aventures du plus célèbre des gaulois, puis un second, Thomas Langmann s'est lancé a l'eau pour un troisieme opus qu'il produit et réalise lui même aidé par Frederic Forestier. Il nous sert le second plus gros Blockbuster Français de tous les temps destiné a une carriere internationale. ...

Lire la suite de la chronique de .
 

Mon empire pour un navet... Dix jours et quelques millions de spectateurs (pardons, d'euros) après sa sortie, tout ou presque a été dit à propos d'Astérix aux jeux olympiques. Dès le lancement de la campagne de promotion du film, on avait de toute façon compris que le film de Langmann et Forestier n'arriverait pas à la cheville de celui d'Alain Chabat. Pire : à entendre l'insupportable fils de Claude Berri, ce troisième rendez-vous ciné des irréductibles gaulois était uniquement motivé par des envies de valises de pognon, encore et encore. Ne soyons pas naïfs : évidemment qu'un tel film doit se soucier d'être rentable ...

Lire la suite de la chronique de .
 

En termes d’adaptations, la série est très inégale car après un premier épisode, adapté par Zidi, totalement raté, Chabat avec son deuxième épisode relançait la licence en mélangeant son univers à l’univers porté par Uderzo. Thomas Langmann, fils de son illustre père Claude Berri, relève le défi d’une troisième adaptation ...

Lire la suite de la chronique de .

Note : 1.7/5 (11 notes)


Imprimer   0 commentaire Commenter  
>>

Critico-blog cultive les différences de la blogosphère depuis 2006