Actuellement, il y a oeuvres. Pad de navigation Catégories
  
Ce site compile pour vous les avis de blogueurs passionnés.

  
Admin
  Commentaires  

Partenaires

 
marche au super de ViaBloga.

Design
 : Manta Ray

Sur une idée et avec l'énergie de Labosonic 
avec les talents de ses contributeurs.

 
  Favoris  


     
      146 Contributeurs  

    03
    12
    2006

    666 la malédiction - John Moore

    3 chroniques recensées

    Liste des chroniqueurs sur ce sujet :
    , ,

     

    666 la malédiction, 
    De John Moore,

    Avec L Schreiber, J Stiles, M Farrow
     
    Sortie en salle le 7 Juin 2006
    Sortie en DVD le 7 Décembre 2006

    Acheter 666, la malédiction sur Amazon

     
    Je me serais épargnée bien des années d’inutile psychanalyse si j’avais appris plus tôt la portée du numéro de téléphone de la maison de mon enfance : le 666.

    Incapable d’annoncer à sa femme Kathryn que leur enfant est mort pendant l’accouchement, le diplomate Robert Thorn prend une décision dont il ignore combien elle est diabolique au sens premier du mot : il accepte de remplacer leur enfant par un orphelin né au même moment. A la même époque, Robert Thorn se voit proposer un poste de vice-ambassadeur à Londres. C’est alors qu’un attentat enterre prématurément l’ambassadeur en titre, son ami, dont il prend alors la place «j’ai l’impression de marcher sur le cadavre de Steven» dit laconiquement Thorn, suspicieux, à juste titre, de cette trop soudaine promotion ...

    Lire la suite de la chronique chez .

     
    Synopsis : La femme du diplomate Robert Thorne a perdu son bébé suite à un accouchement difficile. Pour ne pas décevoir sa femme, il accepte d'adopter un bébé né au même moment dont la mère n'a pas survécu à l'accouchement. En grandissant l'enfant va provoquer une série d'incidents inquiétants entrainant la mort de proches de la famille. Serait il l'Antechrist que le Vatican craint tant ?
    Critique : La Malédiction est le remake d'un classique de l'horreur réalisé par Richard Donner en 1976. Le film avait à l'époque vraiment effrayé le public et emporté un immense succès. Hollywood dans sa vague de reprises des grands classiques du catalogue a décidé d'actualiser cette histoire en la situant dans les années 2000. ...

    Lire la suite de la chronique chez .

     
    Liev Schreiber est un jeune diplomate, attaché à l'ambassade américaine et en poste en Italie. Il y a six ans, six mois et si jours et six heures, sa femme accouchait, et ça se passait mal. Avant qu'il ne la retrouve allongée sur son lit d'hôpital, Schreiber est abordé par un prêtre, en soutane bien sûr, soyons sérieux. Le curé lui propose ce marché. L'accouchement s'est mal passé et le fils de Schreiber est mort-né. Dans la foulée, l'utérus de sa femme est endommagé et la conclusion tombe comme un couperet (euh...): elle ne pourra plus jamais avoir d'enfant. Schreiber est désespéré et serre la mâchoire. Le prêtre lui propose alors ceci. Un autre enfant, de mère du peuple, sans famille est né cette même nuit, sa génitrice décédant dans la foulée. Le curé propose alors d'échanger le cadavre et le nourrisson bien portant de mère morte (haha!) ...

    Lire la suite de la chronique chez .


    Note : 3.4/5 (5 notes)


    Imprimer   0 commentaire Commenter  
    >>

    Critico-blog cultive les différences de la blogosphère depuis 2006