Actuellement, il y a oeuvres. Pad de navigation Catégories
  
Ce site compile pour vous les avis de blogueurs passionnés.

  
Admin
  Commentaires  

Partenaires

 
marche au super de ViaBloga.

Design
 : Manta Ray

Sur une idée et avec l'énergie de Labosonic 
avec les talents de ses contributeurs.

 

03
02
2008

Reviens-moi - Joe Wright

9 chroniques recensées

Liste des chroniqueurs sur ce sujet :
, , , , , , , ,

 

Reviens-moi,

De

Avec K. Knightley, J. Mc Avoy, S. Ronan
Sortie le 9 janvier 2008
Reviens-moi - Joe Wright
Acheter Reviens-moi sur Amazon

 

Comme je n’ai pas vu "Orgueil et préjugés", premier film du même réalisateur Joe Wright avec la même actrice Kneira Knighley, je débarque dans ce film d’époque tourné comme une histoire contemporaine ... Par un été de canicule de 1935 qui titille les sens, la famille Tallis mène une existence insouciante et ronronnante dans une belle demeure victorienne à la campagne. La cadette des filles, Briony, qui ressemble à une Françoise Sagan miniature, passe la plupart de son temps à écrire. Le jeune prodige vient juste de mettre un point final à sa première pièce de théâtre et a consigné ses trois cousins, que ça assomme, pour la déclamer. Pendant ce temps, la belle Cecilia, la sœur aînée de Briony, est occupée à nier son attirance pour Robbie, le fils de la gouvernante ...
Lire la suite de la chronique de .

 

Je me suis rendu au cinéma avec des sentiments mêlés : j'avais beaucoup aimé la virtuosité de la mise en scène et la légèreté du jeu de Keira Knigtley dans "Orgueil et Préjugés", alors que j'ai détesté le roman de Ian McEwan dont est tiré le film, "Expiation", digne des pires romans à l'eau de rose de la collection Harlequin. La question était donc : peut on faire un bon film à partir d'un mauvais livre ? (Le contraire étant malheureusement prouvé depuis longtemps) ...
Lire la suite de la chronique des .

 

Après Orgueil et Préjugés, Reviens-moi, le dernier opus d'un jeune cinéaste de 35 ans, présenté en ouverture à la Mostra de Venise, s'inspire d'une oeuvre littéraire - ce qui est de plus en plus courant dans le cinéma actuel - et est interprété par une Keira Knightley lumineuse, déjà la vedette de la précédente réalisation, ce qui fait que le cinéaste, la connaissant bien, a su tirer le meilleur d'elle-même. Cette fois, Joe Wright a porté son choix sur Atonement ( en français expiation, titre que le film aurait dû conserver ) de Ian MacEwan, oeuvre introspective romanesque et romantique qui se déroule dans l'Angleterre encore puritaine ...
Lire la suite de la chronique de .

 

Seconde collaboration entre Joe Wright et Keira Knightley après l'excellent Orgueil et Préjugé, le réalisateur adapte une fois plus un roman à l'écran. L'époque n'est plus la même puisqu'on débute peu avant la seconde guerre mondiale, mais la fibre romantique est toujours présente. Je la trouve néanmoins moins réussis que dans l'adaptation du roman de Jane Austen. Les attitudes des protagonistes, surtout Keira, font fortement pensé à "l'autre" film ...
Lire la suite de la chronique d'.

 

On dit souvent qu'un ensemble vaut mieux que la somme des parties qui le composent. En ce qui concerne Reviens-moi, c'est on ne peut plus vrai. Si chaque domaine semble perfectible, on voit mal comment le film aurait pu être meilleur. Ce n'était pourtant pas gagné : de l'extérieur, le film de Joe Wright ressemblait à une énième bluette autour de l'histoire d'amour d'une infirmière et d'un soldat pendant la guerre. C'est en fait beaucoup plus que ça : adaptant un roman de Ian McEwan, Wright traite des apparences ...
Lire la suite de la chronique de .

 

Orgueil et Préjugés avait été une excellente surprise et révélait un jeune cinéaste, Joe Wright, au talent prometteur. Le réalisateur retrouve son héroïne Kieira Knightley pour une autre adaptation romanesque, d'après Ian McEwan cette fois. L'intrigue est question , là encore, d'orgueil et de préjugés. Briony, une jeune fille de douze ans, jalouse de sa soeur aînée Cecilia, imagine des choses qu'elle ne comprend pas. La jalousie la pousse à détruire le destin d'un jeune couple sans remord, quand bien même s'agit-il de sa soeur. Le couple en question flirtait déjà avec les non-dit. Ils sont jeunes et beaux, ils s'attirent mutuellement mais elle, elle le déteste peut-être pour cette raison là. Cecilia appartient à la haute bourgeoisie quand Robbie n'est qu'un jeune homme de condition modeste ...
Lire la suite de la chronique de .

 

Atonement, soit expiation, voila peut-être déjà aurais-je du me méfier avec une traduction aussi éloignée. Non,ce film à l’image soignée me laisse une drôle d'impression, comme un décalage entre l'époque évoquée et celle qui apparait à l'écran. De plus malgré une ou deux ficelles scénaristiques, guère besoin d'être devin pour anticiper la clef de l'énigme. Seule l'astuce de fin mérite une certaine attention ...
Lire la suite de la chronique chez .

 

Reviens moi, le second film tant attendu de Joe Wright est une véritable déception. Dès les premiers instants du film, l'esthétisme trop poussé et l'opiniatreté du réalisateur laissent présager le pire. Le spectateur attend le dénouement heureux d'une réalisation prétentieuse. Vainement. Rien ne sort de ce flot d'images plaquées, de cette musique qui retentit comme un métronome. Est-ce dû à un scénario vide et sans substance? Certainement ...
Lire la suite de la chronique chez .

 

"Pas mal mais sans plus", telle est mon impression ressentie après avoir vu Reviens-moi (Atonement) de Joe Wright. Et ne lisez pas le livre avant de voir le film, car vous risquez quand même d'être déçu par l'adaptation cinématographique du roman de Ian McEwan dont le titre français est Expiation (qui convient nettement mieux à l'intrigue). "Atonement" signifiant "Expiation" en anglais, il y a des mystères dans les traductions des titres de films qui me dépassent ...
Lire la suite de la chronique chez .

Note : 4.5/5 (4 notes)


Imprimer   0 commentaire Commenter  
>>

Critico-blog cultive les différences de la blogosphère depuis 2006