Actuellement, il y a oeuvres. Pad de navigation Catégories
  
Ce site compile pour vous les avis de blogueurs passionnés.

  
Admin
  Commentaires  

Partenaires

 
marche au super de ViaBloga.

Design
 : Manta Ray

Sur une idée et avec l'énergie de Labosonic 
avec les talents de ses contributeurs.

 

29
11
2006

Reeker - Dave Payne

2 chroniques recensées

Liste des chroniqueurs sur ce sujet :
,

 

Reeker, 
De Dave Payne,

Avec D. Gummersall, D. Richardson, T. Illman
Sortie en salle le 31 mai 2006

Acheter Reeker sur Amazon

 
Synopsis : Alors qu'ils se rendaient à une rave party dans le désert, un groupe de cinq jeunes en covoiturage tombent en panne. Ils vont devoir passer la nuit dans un motel abandonné où l'incarnation de l'horrible odeur de la mort va les traquer un par un.
Critique : Reeker est l'un des premiers films issu de la sélection du dernier festival fantastique de Gerardmer à atterir sur nos écrans à l'approche de l'été qui s'annoncent extremment chargé en sorties fantastique et horreur. Honneur donc au réalisateur Dave Payne, dont c'est le troisième film aprés les inédits en France Alien Terminator et Not LIke Us, d'ouvrir les festivités estivales. L'intention première du réalisateur était de se démarquer de ses concurrents qui proposent de grands films d'horreur léchés et sérieux ou de ceux qui sortent des séries Z ...

Lire la suite de la chronique chez .

 
... ça se passe chez nous en Amérique. Un groupe de cinq jeunes, trois garçons et deux filles, quitte le campus pour se rendre en voiture (et donc en co-voiturage) à une rave-partie quelque part dans la brousse américaine, sur une ancienne base militaire. Ils s'arrêtent à une station service/motel/restaurant. Puis repartent, mais doivent y revenir (vous verrez pourquoi). Quand ils repassent à la station, elle est déserte, et tout semble avoir été abandonné sur place. La route est vide et semble même coupée. Et comble du comble, la voiture refuse de redémarrer ! Voilà nos 5 loulous coincés dans le désert, dans un lieu aussi hospitalier que le motel Bates ! Ils s'installent pour la nuit. Quelques phénomènes étranges se produisent. On sait, nous spectateurs, que ça ne va pas être une partie de plaisir, car nous avons déjà compris que quelqu'un ou quelque chose rôde dans les parages et aime bien faire de la sculpture sur gens ! Même si on sait que cette explication ne suffit pas et qu'il y a encore plusieurs Langlois sous France Roche, la nuit s'annonce drôlement mouvementée... Ça va saigner ! ...

Lire la suite de la chronique chez .


Note : 4.5/5 (4 notes)


Imprimer   0 commentaire Commenter  
>>

Critico-blog cultive les différences de la blogosphère depuis 2006