Actuellement, il y a oeuvres. Pad de navigation Catégories
  
Ce site compile pour vous les avis de blogueurs passionnés.

  
Admin
  Commentaires  

Partenaires

 
marche au super de ViaBloga.

Design
 : Manta Ray

Sur une idée et avec l'énergie de Labosonic 
avec les talents de ses contributeurs.

 
  Favoris  


     
      146 Contributeurs  

    19
    01
    2009

    Nés en 68 - Olivier Ducastel & Jacques Martineau

    3 chroniques recensées

    Liste des chroniqueurs sur ce sujet :
    , ,

     

    Nés en 68,
    D' &

    Avec L. Casta, Y. Renier, Y. Tregouët
    Sortie en salle le 21 mai 2008
    Acheter Nés en 68 sur Amazon
     

    Les cinéastes français ont-ils encore quelque chose à dire sur l’homosexualité ? On peut au moins se poser la question tant les films récents y apportent peu de réponses. Certes, avec Les Témoins, Téchiné a revisité avec intensité les années tragiques du sida. Certes, avec L’Homme de sa vie, Zabou Breitmann a posé le désir d’un homme pour un autre sur un plan d’égalité avec celui pour une femme. Et certes, avec Naissance des pieuvres, Céline Sciamma a exploré les troubles adolescents sans faire de distinction entre homos et hétéros ...

    Lire la suite de la chronique chez .
     

    Nés en 68 était prévu à l’origine pour être un feuilleton télé, une saga générationnelle sur l’engagement libertaire de gens de gauche entre 1968 et 2007. Le film commence dans l’effervescence, politique autant que sexuelle, du joli moi de mai et s’achève dans la détresse avec l’accession au pouvoir de celui qui veut en « liquider l’héritage ». C’est dire si le constat est pessimiste. Pourtant, Ducastel et Martineau, formidables cinéastes de la liberté joyeuse traversée de mélancolie (Jeanne et le garçon formidable, Coquillages et crustacés) offre au final un film plutôt coloré ...

    Lire la suite de la chronique chez .
     

    Quel plaisir que de pouvoir enfin vous proposer une belle découverte en matière de DVD ! Depuis quelques temps en effet, s'amoncellent dans mon escarcelle plusieurs déceptions ... Avec ce titre, je dois avouer que j'étais au départ bien dubitative, la participation de Laetitia Casta sans doute...et bien j'avais tort. Elle survole ce film avec grâce et beauté, sensualité, et "presque" avec talent, dirais-je ...

    Lire la suite de la chronique chez .

    Note : 2.7/5 (7 notes)


    Imprimer   0 commentaire Commenter  
    >>

    Critico-blog cultive les différences de la blogosphère depuis 2006