Actuellement, il y a oeuvres. Pad de navigation Catégories
  
Ce site compile pour vous les avis de blogueurs passionnés.

  
Admin
  Commentaires  

Partenaires

 
marche au super de ViaBloga.

Design
 : Manta Ray

Sur une idée et avec l'énergie de Labosonic 
avec les talents de ses contributeurs.

 

15
05
2008

Le roi et le clown - Lee Jun-ik

4 chroniques recensées

Liste des chroniqueurs sur ce sujet :
, , ,

 

Le roi et le clown,

De

Avec W. Kam, J. Jeong, S. Kang

Sortie le 23 Janvier 2008
 
Le roi et le clown - Lee Jun-ik
Acheter Le roi et le clown sur Amazon

 

Au début du XVIe siècle, alors que la dynastie Chosun est en place et règne avec autorité, une troupe de comédiens, pour s'attirer les faveurs du public, se prête à des bouffonneries cocasses qui mettent en scène les relations du roi et de sa favorite, ainsi que les ministres de la cour. Arrêtée sur ordre d'un conseiller royal, celle-ci est amenée au palais et obligation lui est faite de provoquer l'hilarité de sa majesté, si elle veut assurer sa survie. Grâce à l'habileté de Jang Seng et au charme ambigu de l'eunuque Gong Gil, qui a toutes les grâces d'une jeune fille, le roi rit et la troupe est épargnée et invitée à résider sur place, afin que, dorénavant, elle s'emploie à tromper l'ennui du souverain ...
Lire la suite de la chronique de .

 

De la première image à la dernière seconde, Le Roi et le clown est une constante féerie pour les yeux. Il nous emporte dans un territoire dont la quasi totalité de ses spectateurs occidentaux ne soupçonnaient même pas l’existence : une cour royale au XVIe siècle en Corée. Les décors sont tellement somptueux et inattendus que l’on écarquille les yeux durant toute la projection de peur d’en rater un détail. Le Roi et le clown est entre bien d’autres choses (une fable philosophique, un mélodrame, un film gay, un film politique, une aventure initiatique...) un passionnant documentaire sur la Corée moyenâgeuse avec ses costumes, ses fastes et aussi ses bouges ...
Lire la suite de la chronique de .

 

Au tout début du 16eme siècle en Corée sous le règne de Yeonsan de la dynastie Chosŏn, une troupe de saltimbanques vivote en donnant des spectacles en province. Pour ramasser quelques subsides supplémentaires, Gong-Gil un jeune comédien efféminé se prête à la prostitution auprès d'un seigneurs local au grand dam de son compagnon Jang-Sang. Suite à une bagarre mortelle, les deux comédiens vont se réfugier à Hanyang l’actuelle Séoul. Ils veulent se faire remarquer du roi, aussi ils n’hésitent pas à le brocarder. Naturellement ils atterrissent dans les geôles royales. Pour éviter un sort funeste, le « capitaine » Jang-Sang propose un spectacle de nature à faire rire le souverain neurasthénique ...
Lire la suite de la chronique de .

 

Voilà comme à mon habitude j'aborde l'actualité cinématographique une fois qu'elle est passée, mais bon, mes nombreux? quelques? Juste ma brave maman? bref mes lecteurs le savent bien désormais. Donc ce soir j'évoque encore une fois un film passé inaperçu : Le Roi et Le Clown de Lee Jun-Ik diffusé deux semaines dans mon ciné au cours du mois de février, surprenant sur ce blog me direz vous, toutefois il faut savoir que cette fois je n'évoque pas un film tourné au Super 8, en une semaine, avec pour tout budget les frais dépensés en donuts dans une production américaine moyenne. Non cette fois j'aborde un véritable carton, un film qui a obtenu 12 millions d'entrées en Corée du Sud, record au box office national ...
Lire la suite de la chronique d'.

Note : 4/5 (7 notes)


Imprimer   0 commentaire Commenter  
>>

Critico-blog cultive les différences de la blogosphère depuis 2006