Actuellement, il y a oeuvres. Pad de navigation Catégories
  
Ce site compile pour vous les avis de blogueurs passionnés.

  
Admin
  Commentaires  

Partenaires

 
marche au super de ViaBloga.

Design
 : Manta Ray

Sur une idée et avec l'énergie de Labosonic 
avec les talents de ses contributeurs.

 

26
02
2009

Au diable Staline, vive les mariés ! - Horatiu Malaele & Vlad Paunescu

3 chroniques recensées

Liste des chroniqueurs sur ce sujet :
, ,

 

Au diable Staline, vive les mariés !,
De &

Avec A. Potocean, M. Andrea Victor, L. Gherghiu

Sortie en salle le 18 Février 2009
Au diable Staline, vive les mariés ! - Horatiu Malaele & Vlad Paunescu
.
 

Une équipe de reporters spécialisée dans les documentaires sur les phénomènes paranormaux vient poser ses caméras dans un petit village perdu au fin fond de la Roumanie. Les lieux semblent en ruines, mais soudain apparaissent des dizaines de vieilles femmes, toutes vêtues de noir, le noir du deuil… Remake du Projet Blair Witch à la mode des Carpathes ? Enième resucée des films de vampires ? Une histoire de fantômes roumains ? Non, rien de tout cela… Le premier long-métrage de Horatiu Malaele n’est ni un film d’horreur, ni un film fantastique. Si fantômes il y a, ce sont les ombres du passé communiste du pays, quand la Roumanie était sous l’emprise de l’URSS stalinienne ...
 

Cela débute dans une ambiance et un décor sinistre. Des bâtiments industriels abandonnés, en ruine qu’hantent des femmes toutes de noir vêtues. Une équipe Tv interroge et filme un drôle d’anniversaire à la recherche d’images insolites tandis que sur les lieux semble planer une étrange présence. Retour en arrière, à ce jour funeste que l’on s’apprête à célébrer. les champs de vestiges laissent alors place à ceux de blé, aux prairies , fleurs et arbres pour l’ ambiance champêtre d’alors ...
 

J'adore le cinéma roumain (j'allais écrire "nouveau cinéma roumain" mais je ne sais pas s'il y en a eu un ancien... pour moi, Pintilié -l'ancêtre- en fait partie aussi. Avant, c'est terra incognita), je ne me souviens pas d'un film qui m'ait (aie ? ça fait drôle, écrit comme ça...) vraiment déçu. J'y trouve toujours cet élan vital, cette envie de faire, même sans moyens, cette énergie furieuse et bordélique, cette pulsion de vie, où le rire n'est jamais trop loin des larmes ...

Note : 3.5/5 (4 notes)


Imprimer   0 commentaire Commenter  
>>

Critico-blog cultive les différences de la blogosphère depuis 2006