Actuellement, il y a oeuvres. Pad de navigation Catégories
  
Ce site compile pour vous les avis de blogueurs passionnés.

  
Admin
  Commentaires  

Partenaires

 
marche au super de ViaBloga.

Design
 : Manta Ray

Sur une idée et avec l'énergie de Labosonic 
avec les talents de ses contributeurs.

 
  Favoris  


     
      146 Contributeurs  

    19
    02
    2009

    Tony Manero - Pablo Larrain

    2 chroniques recensées

    Liste des chroniqueurs sur ce sujet :
    ,

     

    Tony Manero,
    De

    Avec A. Castro, A. Noguera, P. Lattus
    Sortie en salle le 11 Février 2009
    Tony Manero - Pablo Larrain
    .
     

    A l'instar du cinéma des Balkans avec la dictature stalinienne, le cinéma sud-américain trouve un sujet d'inspiration constant dans les décennies de plombs imposées par les juntes militaires sur toute l'Amérique Latine. Après le Brésil et "L'Année où mes parents sont partis en vacances", l'Argentine et "Agnus Dei", voici maintenant un film venu du pays du sinistre général Pinochet. Le point commun entre ces trois films se trouve dans la façon d'aborder cette histoire récente et douloureuse : pas de grande démonstration, pas de personnages centraux de la vie politique de ces pays, mais plutôt la narration des effets de la répression et de l'oppression sur le quotidien de gens ordinaires. La comparaison entre "Tony Manero" et les deux films cités s'arrête pourtant là ...

    Lire la suite de la chronique des .
     

    Chili, 1978. Alors que le pays subit la dictature de Pinochet et vit sous l’angoisse d’arrestations arbitraires, certains essaient de se divertir comme ils le peuvent. En dansant le disco, par exemple, cette musique importée des Etats-Unis par le biais du film de John Badham, La fièvre du samedi soir. Raul Peralta, un homme d’une cinquantaine d’années, nourrit une véritable fascination pour ce film et pour son personnage principal, Tony Manero, incarné à l’écran par John Travolta. Entouré d’une petite troupe de danseurs amateurs, il reproduit tant bien que mal les chorégraphies du film ...

    Lire la suite de la chronique de .

    Note : 2/5 (4 notes)


    Imprimer   0 commentaire Commenter  
    >>

    Critico-blog cultive les différences de la blogosphère depuis 2006