Actuellement, il y a oeuvres. Pad de navigation Catégories
  
Ce site compile pour vous les avis de blogueurs passionnés.

  
Admin
  Commentaires  

Partenaires

 
marche au super de ViaBloga.

Design
 : Manta Ray

Sur une idée et avec l'énergie de Labosonic 
avec les talents de ses contributeurs.

 
  Favoris  


     
      146 Contributeurs  

    14
    11
    2007

    Die Hard 4, retour en enfer - Len Wiseman

    8 chroniques recensées

    Liste des chroniqueurs sur ce sujet :
    , , , , , , , ,

     

    Die Hard 4, retour en enfer,

    De

    Avec B. Willis, J. Long, T. Olyphant

    Sortie en salle le 4 Juillet 2007
    Sortie en DVD le 2 janvier 2008
    Acheter Die hard 4 - retour en enfer sur Amazon
     

    Quel plaisir ! Quel bonheur ! C'est une sorte de grosse coupe de fruits juteux avec plein de crême chantilly dessus. Je vous préviens de suite, je vais être extrêmement partial. Fan de Bruce Willis, fan de la suite Die Hard, je ne peux décemment pas prétendre à une vraie critique. Mais nom d'un chien, quel bonheur que ce film. Nul n'a mené aussi bien le thème du super héros anti-héros que Bruce Willis dans cette série. Sourire en coin, malicieux même couvert de sang, un bon mot à la bouche dans les pires conditions, pas vieilli un poil et toujours plein de muscles ...

     

    Lire la suite de la chronique d'.

     

    Synopsis : Une attaque informatique paralyse les Etats Unis. Le Lieutenant John Mc Clane est envoyé à la recherche d'un jeune hacker qui pourrait renseigner le FBI. Mais celui ci est en danger de mort et voici McLane de retrour en Enfer pour une nouvelle journée trés mouvementée.
    Critique : Yippee Ki Yay Motherfucker ! John Mc Clane est de retour. Bruce Willis avait décidé apres le tournage d'Armageddon de ne plus sauver le monde et avait commencé sa réorientation vers des films plus familiaux ou plus "serieux" mais il faut dire que depuis Incassable, sa carriere connaissait plus de bas que de haut. c'est pourquoi apres s'etre echauffé avec Hostage et 16 Blocks le voici de retour dans la peau du flic le plus cool de la planete pour un quatrieme episode ...

     

    Lire la suite de la chronique d'.

     

    Bruce Willis revient à nous bien vivant. Après les trois premiers opus qui ont rythmé notre vie de manière trépidante en 1998 avec Die Hard puis en 1990 avec Die Hard 2, suivi en 1995 de Die Hard 3 pour enfin arriver en 2007 au Die Hard 4 avec toujours notre bon Inspecteur John McClane alias Bruce Willis qui a quand même 52 ans et je peux vous dire que vu les cascades qu'il réalise, il reste largement en forme, impressionnant (j'ai cru entendre qu'il avait quand même eu une trentaine de points de sutures pendant le tournage... normal). On le retrouve dans la peau d'un flic qui n'est toujours pas au bon moment au bon endroit ...

     

    Lire la suite de la chronique de .

     

    “Ahhhhhhhhhhhhhhhhhh je veux le voir” fut le hurlement compulsif qui m’échappa la première fois que j’ai visionné la bande-annonce sur Allociné (en HD s’il vous plait !). Depuis Die Hard 1, Piège de Cristal, en 1988, vu quelques années plus tard pour le film cinéma du dimanche soir de TF1 (parce qu’en 1988 j’avais 4 ans, faut pas abuser, j’étais encore devant Bambi à l’époque !), j’ai vu 58 minutes pour vivre et Une journée en enfer, ce qui constitue les trois premiers volets de la saga Die Hard. Et j’ai toujours, mais toujours, trouvé ça génial ! Die Hard, c’est ma madeleine de Proust du film d’action ...

     

    Lire la suite de la chronique de .

     

    Cela faisant longtemps qu'on avait pas vu Bruce Willis sauver le monde, et c'est dommage car il fait ça très bien. Si vous voulez voir un film qui fait vlan, paf, pan pan, vroum vroum, boum alors n'hésitez pas pour voir Die Hard 4. Le scénario ne brille pas par son originalité : même si la bande-annonce nous présente des pirates informatiques pour faire moderne, c'est en fait une constante dans les Die Hard. Déjà dans le 1, et surtout le 2, les vilains méchants pirataient les installations informatiques de leur cibles ...

     

    Lire la suite de la chronique d'.

     

    A la base, les films d’action de type blockbuster, ce n’est pas vraiment ma tasse de thé. Mais Aloysius trépignait de le voir, alors bon, je me suis dis que pour une fois, un peu de popcorn et un film plus léger ne pouvait pas me faire de mal. Avec Die Hard, on sait à quoi s’attendre : un bon gros film d’action avec des trucs qui pètent de partout, et son invincible héros John Mac Lane que Batman, Superman et même Bioman envient secrètement ...

     

    Lire la suite de la chronique de .

     

    Hollywood marche par cycles. Il y a des modes qui s’imposent via des succès plus ou moins imprévus. Après Rocky, habilement ressuscité par Stallone, et avant les retours de John Rambo et Indiana Jones, c’est un autre héros cultes des 80’s qui fait son retour au cinéma, John Mc Lane. A quand un ‘Chicago 2072’ et le retour de Snake Plissken ? John Mc Lane est un peu le père spirituel de Jack Bauer (« 24 »). Ils ont en commun de supporter à eux seuls le poids des traques antiterroristes. Pour Mc Lane, héros d’une Amérique sûre de sa surpuissance, cette première aventure post 11 septembre ne pouvait être anodine. Comme Rocky, Mc Lane est un héros oublié, rejeté par sa famille ...

     

    Lire la suite de la chronique de .

     

    Des suites revivals qui voient le jour actuellement, celle-ci est une des moins improbables : Bruce Willis n'a cessé de jouer des John Mc Clane, dans l'espace ou ailleurs; déclinaisons à l'épuisement du héros qu'il a crée avec Piège de Cristal il y a presque 20 ans. S'étonner de ce film, c'est s'étonner de voir Bruce Willis dans un film d'action. C'est du même coup ce qui rend ce come-back dispensable : la saga n'a pas suffisamment de spécificités et de liens entre les épisodes ...

     

    Lire la suite de la chronique de .

     

    Ben oui quoi, c'est les vacances ! Alors cette fois, séance récré avec John McClane qui reprend le rôle de Bruce Willis (à moins que ce ne soit l'inverse) dans Die Hard 4. Enfin la récréation n'est pas de tout repos : on passe les trois-quarts du film recroquevillé sur son siège en essayant d'éviter les balles et les voitures qui volent. Et quand Bruce Willis hurle en pleine bagarre "Stay down, stay down !" (couche-toi, couche-toi !), on a du mal à réaliser que c'est pas pour nous. Et puis le quart restant, on reste plié ... mais de rire cette fois ...

    Note : 2.9/5 (16 notes)


    Imprimer   0 commentaire Commenter  
    >>

    Critico-blog cultive les différences de la blogosphère depuis 2006